FAQFAQ  RechercherRechercher  CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|

Yamato Reinhart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Yamato Reinhart Ven 13 Jan - 23:18

INFORMATIONS GENERALES

  • Nom de famille
- Reinhart

  • Prénom
- Yamato

  • Surnom(s)
- Aucun

  • Titre souhaité
- [Le titre s'affichera en dessous de votre pseudo dans la fenêtre Profil]

  • Statut
- Ex-S.R.T

  • Nationalité
- Américano-Japonais

  • Age
- 32 ans

  • Taille
- 1m95

  • Sexe
- Masculin

  • Orientation sexuelle
- Hétéro



DESCRIPTION PHYSIQUE

  • - Yamato est un homme naturellement imposant, ses origines afro-américaine ayant pris le dessus sur le petit statut que les japonais ont en général. Taillé dans la roche, cette force de la nature et le genre d'homme à ne jamais négliger son entretien physique, s'étant forger aux fil des ses 32 années d'existence, et au prix de nombre de douloureux exercices, une musculature dont il peut être fier, mais garde le mérite de ne pas être de ce qui s'en vantent ouvertement. Des cheveux mi-long de couleur brun foncés surplombent son visage long et carré, mais qui garde tout de même un certain charisme sans pour autant faire de lui un top model. Des yeux des petite taille, avec en leur centre des iris couleur noisette, donnant une profondeur certaine à son regard.
    Se voulant toujours imposant, intimidant, il est rare chez cet homme de laisser paraître un simple sourire qui pourrait tout changer. Ses même yeux sont généralement recouverts d'une paire de lunettes rectangulaire à la monture aussi noir que le sont les verres qu'elle doit supporter. Une barbe carré, rasé à sa manière, viens compléter le visage du sniper, ne laissant plus grand chose d'amicale à voir sur ce visage toujours dur aux yeux des autre. Son signe particulier, reste l'imposant tatouage aux motifs tribaux qu'il c'est fait tatouer du cou, jusqu'au milieu du dos, passant par les bras, s'arrêtant légèrement en dessous de ses larges épaules. Malgré cela, rares sont ceux qui ont pu poser leurs yeux dessus tant l'homme ne se montre que rarement à demi nue au reste de la population..

    Question équipement de sortie, en tant que membre du S.R.T, Yamato arborait fièrement l'uniforme réglementaire de son unité, combinaison complète à fermeture éclair, des armatures parcourant son corps, protège-coudes et protège-genoux, et gilet pare-balle. Ceci étant ce qu'il avait pour habitude de porté, avant ce jour maudit qu'est le 13 novembre. Depuis cet incident est dès qu'il en eu l'occasion, Yamato finit par abandonner le port de sa combinaison qu'il juge inutile au vue de la situation actuelle, optant alors pour une combinaison pur cuir digne du motard qu'il est, gardant tout de même ses armatures pour plus de sécurité, cette nouvelle combinaison procurant d'après lui, une meilleure protection contre les morsures des infectés. Avec cela il ajouta des gants et bottes de la même matière. Ne laissant finalement apparaître qu'un visage dur et déterminé à ne pas périr aussi misérablement... -


DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE

  • - Yamato est un homme dont le meilleur qualificatif pourrait être "solitaire", la seule personne à qui il a réellement accordé sa confiance étant celle qui à changer son futur en une simple discussion. De même qu'il n'est pas homme à se laisser aller dans des discussions inutiles, il n'est pas vraiment ce que le genre humain appellerait une personne.. énergique. Depuis l'époque où il a abandonné une bonne fois pour toute la décadence et l'oublie de soit même, Yamato est devenu quelqu'un de très intègre, avec sa propre ligne de conduite qu'aujourd'hui personne n'arrivera à lui faire changer.. Un sens de la discipline très présent fait de lui un homme qui peut être très apprécié, comme détesté des moins féru de la loi. Un goût très prononcé pour l'honneur fait également qu'il refusera rarement un challenge pour préserver cet honneur auquel il tient tant.
    Durant sa jeunesse, ses origines africaines lui ont valus nombres de boutades et insultes en tout genre, Yamato est devenu une personne haïssant toute sorte de racisme ou de xénophobie quelconque, n'hésitant alors même plus une seule seconde pour se faire comprendre par la force brute si nécessaire, c'est cet aspect spécial de sa personnalité qui lui aura apporté tant de soucis lors de son entrée au S.R.T ou nombre de leurs membres n'avaient de cesse de le dénigrer sans même le connaitre, mais sa ténacité et sa combativité finirent par avoir raison des paroles des ces messieurs et dames qui finirent, au fil des années, par accepter l'homme qu'était Yamato, allant même jusqu'à le respecter humblement comme le vrai membre du S.R.T qu'il fut devenu jusqu'à aujourd'hui.. -


HISTOIRE PERSONNELLE

  • - Né d'un père japonais et d'une mère afro/américaine, Yamato est un enfant qui à grandi dans un milieu très modeste et à, durant son jeune âge, cotoyé les quartiers les moins recommandables de Tokyo. Abandonné par sa mère qui n'en pouvait plus de leur situation, il la vit s'en retourner en Amérique lorsqu'il n'avait alors que 6 ans. Son père, simple salarié parmi tant d'autres, tenta alors de l'élever comme il le pouvait, mais n'était malheureusement que spectateur de la déchéance de son enfant dont les mauvaises fréquentations ne faisaient que s'accroître...

    Yamato faisait parti de ce que la plupart des adultes appelaient.. "les déchets" de tokyo, mais cela ne l'intéressait alors pas, puisqu'il faisait partie d'une bande où il était respecté pour sa force physique et où ses origines n'avaient pas d'importance...

    Jusqu'au jour où, durant une altercation entre bandes rivales, il fût accusé à tord par ceux qu'il pensait être ses amis, de les avoir obligé par la force à venir se battre alors qu'il s'étaient fait arrêtés par les forces de l'ordre.. Humilié, trahi, Yamato fut alors celui sur qui tout les regards se tournèrent, devant alors prendre toutes les responsabilités de l'incident. Pour lui, il était devenu inconcevable de refaire confiance à qui que ce soit à l'avenir...

    Mais cette détresse enfouie au fond de lui-même, une personne l'avait remarquée, la femme qui l'avait alors stoppé au moment des faits.
    Malgré la carrure déjà imposante de Yamato à cette époque, elle l'avait maîtrisé avec une aisance remarquable qui ne manqua pas d'étonner celui-ci lorsqu'il se retrouva dos au sol, fixant le visage de la première personne qui avait réussi à lui tenir tête, et plus encore, contre qui il s'avoua vaincu avant même de tenter toute riposte inutile.

    Heureusement pour lui, les bagarres entre bandes étaient choses courantes dans le quartier, il s'en sorti avec une garde à vue durant laquelle il eût tout le temps de réfléchir sur sa situation. Il en avait assez de tout cela.. mais que faire lorsque vous habitez dans un milieu où tout le monde vous rejette à cause de vos simples origines? Yamato se posait sans cesse la question, jusqu' à recevoir une visite à laquelle il ne s'attendait pas du tout.
    La femme même qui l'avait mis à terre venait lui rendre visite..
    Pourquoi? Avait-il de nouvelles charges qui pesaient maintenant sur lui? Nombres de questions lui traversaient l'esprit alors que la femme s'asseyait en face de lui. La détaillant du regard, il finit par remarquer que la personne qui l'avait arrêter, était une femme qui semblait quelconque aux premiers abords, 1 mètre 70 à première vue, bien proportionnée par rapport à sa taille, elle devait à peine avoir 3 ou 4 ans de plus que lui, Yamato ne manqua pas de remarquer également que cette même femme était en plus, plutôt charmante, même si au vue de la situation, ce n'était pas le détail le plus crucial.


    Inconnue : "Et bien, je suis si belle que ça?" l'interrogea t'elle sur ton amusé.

    Yamato ne réagit pas directement à ces paroles, mais sorti quelques secondes après de sa réflexion.

    Yamato : "Pourquoi..." commença t'il avant de rapidement se faire reprendre par son interlocutrice.

    Inconnue : "Pourquoi je suis ici hein?" Finit-elle dans un premier temps, sous l'approbation du jeune homme qui ne détachait pas son regard d'elle. "Figure toi que j'ai remarqué que tu te défendait étonnamment bien durant cet incident avant que j'intervienne, mais je dois t'avouer que j'ai été plutôt étonnée de voir que tu n'ai même pas cherché à répliquer quand je t'ai mis à terre."

    Yamato : "Je connais mes limites..., une personne qui arrive à me mettre au sol aussi facilement.. C'était la première fois que je voyais ça. Chercher à répliquer..? Ne me faites pas rire, à part manger le sol une deuxième fois, il ne serait rien arriver d'autre..."

    Inconnue : "Huuummm.., moi qui croyait que tu avais fait preuve de galanterie." Répliqua t'elle sur un ton faussement déçu, sous le regard stoïque du jeune homme. "Ca va détend toi, je ne suis pas venue ici pour me moquer de toi, au contraire, j'ai quelque chose à te proposer, enfin si cela t'intéresse au moins..?"

    Yamato : "Et c'est quoi ce quelque chose...?"

    Inconnue : "Et bien.., tu es majeur depuis... 1 an, c'est bien ça?" Demanda t'elle, regardant successivement ses papiers, puis le garçon qui hocha brièvement de la tête. "Sa ne te dirais pas d'utiliser ta force d'une autre manière que dans des bagarres de gamins..?" Lui demanda t'elle, devenue soudainement beaucoup plus serieuse.

    Devant ces paroles, Yamato se releva brusquement de sa chaise, faisant façe à cette femme, qui ne bougeait pas d'un pouce, le fixant du regard..

    Inconnue : "Et bien quoi? Je peux demandé aux officiers d'ouvrir la cellule si tu veux..." Ajouta t'elle sur un ton de défi.

    Après ces quelques paroles aussi simples qu'implicites.., Yamato retourna vite à sa plaçe sans un mot de plus, mais il devait bien le reconnaitre, même si elle ne le disait pas de la meilleure manière possible, elle avait au moins le mérite d'être dans le vrai, mais sa fierté mal plaçée l'empêchait de lui donner raison dans l'immédiat.
    Sourire en coin, la femme reprit normalement.


    Inconnue : "Tu sais, je ne fais que t'offrir une porte de sortie, si tu préfère que je parte, dis le et tu n'entendras plus jamais parler de moi."

    Yamato : *Tournant lentement la tête en direction de la femme* "Vous êtes qui d'abord pour venir comme ça..? Je suis déjà sur que vous êtes pas une simple flic.."

    Momiji : "Désolée, j'en oublie les politesse.., Momiji Kageyama, membre du S.R.T, unité d'élite japonaise, tu en as entendu parler?"

    Yamato : "Vite fait, et qu'est ce qu'une membre d'élite voudrait à un pauvre "déchet" comme moi...?"

    Momiji : "Puisque c'est si gentillement demandé... Je te propose de nous rejoindre en tant que nouveau membre de cette unité, évidemment ne crois pas qu'il te suffiras de mon appuie pour pouvoir nous rejoindre, tu auras d'abord droit à toute une panoplie de tests pour que l'on puissent vraiment jugé si tu es à la hauteur.., ou pas." Répondit-elle alors d'une traite, laissant ensuite une petite marge de réflexion au jeune homme afin qu'il ai le temps de se rendre compte de la situation. "Bien sûr, du fait que ce soit moi qui te recommande, ce sera également moi qui sera en charge de ton entraînement, qu'est ce que tu en pense? Avoir une jolie jeune femme pour t'apprendre le métier, sa devrait sûrement te plaire non?" Finit-elle, arborant un sourire amusé.

    Yamato regarda longuement Momiji, qui soutenait son regard sans sourciller. Une proposition pareille, sa ne devait pas tomber tout les jours après tout.

    Yamato : "Qu'est ce qu'une membre du S.R.T faisait avec les flics? J'étais si dangereux qu'ils vous ont appelé en renfort ou quoi..?" Rétorqua t'il comme pour avoir plus de temps pour réfléchir.

    Momiji : "Ah, et bien.., par chance j'avais à faire au commissariat du coin, alors je me suis proposée pour leur donner un coup de main avant de rentrer. Comme quoi, j'ai bien fais non?"

    Yamato se contenta de hocher lentement la tête, regardant sur le coté d'un air absent, réfléchissant à la question. Il y avait à peine quelques minutes, il songeait au fait qu'il voulait changer sa manière d'être, et voilà qu'une femme débarque en lui proposant de pouvoir changer sa vie. Il serait bien le dernier des idiots en refusant cette offre.

    Yamato : "Ok.., je marche.."

    Momiji : "Parfait!" *lanca t'elle sur un ton enjoué* "Tu sortiras d'ici demain, je vais me charger de la paperasse, tu me trouveras à la sortie du poste." *ajouta t'elle avant de se lever de sa chaise, avant d"ajouter.* "Je te conseil de bien profiter de ta nuit.., demain, c'est une nouvelle vie qui commence pour toi."

    Comme promis, le lendemain, Yamato fut relâché, et Momiji l'attendait comme prévu à la sortie. Durant quelques secondes qui parurent des minutes à ses yeux, le jeune afro/japonais fixa la S.R.T du regard à travers la vitre du véhicule, hésitant encore, se demandant si lui même était prêt pour un changement aussi radical de vie.. Mais Momiji quand à elle, se contentait d'observer le jeune homme, le laissant décider de son propre avenir.
    Finalement, Yamato entama son premier pas la voiture, encore légèrement hésitant, avant de se laisser complètement porter vers celle qui allait désormais devenir son mentor. Sans un mot, Momiji se contenta de sourire avant de quitter le parking du commissariat, et au bout de quelques minutes de route, Yamato se rendait compte qu'elle était simplement entrain de le ramener chez lui.

    Momiji : "Je vais te laisser le temps de rassembler tes affaires, et surtout, te laisser le temps d'apprendre à ton père que tu t'ai décidé à devenir quelqu'un."

    Acquiesçant silencieusement, Yamato se contenta d'attendre d'arriver jusque chez lui, avant de descendre calmement du véhicule pour aller à la rencontre de son père.
    Passant rapidement le palier de l'appartement dans lequel il vivait, Yamato tomba rapidement nez à nez avec son père, et il ne lui fallut qu'une minute pour faire un rapide résumé de la situation, que son père d'un simple sourire, avant de venir poser une main sur l'épaule de son fils, qui après un léger signe de tête, fonça dans sa chambre pour rassembler ses affaires.
    Quelques minutes plus tard, le père accompagnait son fils devant leur bâtiment, fier et soulagé de voir son fils partir, non pas en bande, mais avec une personne tout à fait respectable, et ce fut avec un pincement au coeur qu'il regarda Yamato monter dans la voiture, puis disparaître au coin de la rue.


    C'est ainsi alors que débuta la nouvelle vie que Yamato c'était vu offerte. Les entraînements rigoureux qu'il avait effectué sous la tutelle stricte de Momiji avaient finis par payer, et après 10 années d'efforts intensifs et nombres de mauvaises périodes où le morale était au plus bas...
    Personne n'aurait cru qu'un garçon alors si impétueux et impulsif finissent par choisir une voix totalement différente de ces qualificatifs d'autrefois. Yamato avait rejoint le cercle très fermé des tireur d'élites du S.R.T.
    Au début et comme il l'avait prédit, dénigré par le reste de l'unité à cause de ses origines, Yamato tenait bon grâce à celle qui avait complètement changer sa vie. Et après nombres de missions effectuées avec brio, il finit tant bien que mal à se faire une place au sein de sa nouvelle "famille".

    Il le savait cette fois, eux ne le trahirait pas comme ce fut le cas, il y avait maintenant 10 ans de cela...



AUTRE

  • Comment avez vous connu le forum ?
- Je l'ai créé.

  • Qu'est-ce qui vous à attiré sur se forum ?
- /

  • Comment trouvez vous le design ?
- Au goût du jour.

  • Autre chose ?
- Let's rock
Invité
Invité


- Informations Personnelles -


Revenir en haut Aller en bas

Yamato Reinhart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Space Battleship Yamato Resurrection Star Blazers
» (f) lili reinhart / élève
» Edition Clair de Lune
» ii — Registre des avatars
» [Carnet] Yamato Ishida : les récoltes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rise of the Dead - Rebirth :: Forum :: - Fiches personnage --